http://www.albanjamess.fr : Nouvelle adresse
Logo du site Alban : Étudiant en e-commerce

jeudi 5 juin 2008

L'Allemagne les Hard-Discounter et la LME

Ce matin, dans ma petite veille du matin, je suis tombé sur deux articles parus il y a quelques jours qui viennent étayer, tous mes argumentaire auprès d'informaticiens qui ne comprennent rien à la GD.
Depuis début mars je tente d'expliquer les raisons de la bassesse des prix dans les super-marchés allemand (nous sommes à 10mn de l'Allemagne, donc eux comme moi savons que c'est vrai), et pourquoi l'augmentation du nombre de hard-discounter ne fera pas baisser les prix en France.

Pourquoi en Allemagne je paye mon Nutella 3€ de moins au kilo ?

L'article source : http://www.lesechos.fr/info/distri/300269988.htm (dont je dévie fortement)
Ma théorie sur les prix allemands commence effectivement comme l'article précédent : En Allemagne le Hard-Discount c'est une culture !
Mais se poursuit un peu plus loin. (C'est pas une théorie que j'ai pondu tout seul, elle ma été inspiré par ce très bon livre ou un autre).
A la fin de la dernière guerre quand les alliés ont réduit toute l'Allemagne (et son économie par la même occasion), l'Allemagne a du réinventer tout son commerce, et son industrie.
Les commerçants ont tout de suite pris le dessus sur les producteurs, leur commandant directement les produits aux plus bas prix, empêchant le développement des marques comme cela a été le cas en France.
Donc la culture des marques n'a jamais accroché dans l'alimentaire en Allemagne (contrairement à la France. Pour s'en convaincre regardez le panier du Babozor qui se plaint ;) que des marques, sauf le maïs MDD Auchan )
Aujourd'hui, dans notre économie européenne post industrielle les marques tentent de s'imposer au maximum. Quel est le meilleure moyen de s'imposer ? En jouant sur les prix évidement (biensur à qualité égale).
Je pense donc que c'est les marques qui permettent aux distributeurs allemand de pouvoir afficher des prix jusqu'à 30% moins chers de l'autre coté du pont (1€50 de moins sur un pot de Nutella, qui est exactement le même, contrairement aux Princes de Lu qui sont quand même nettement moins bon ;) )

Pourquoi MEL n'a pas tort quand il dit qu'il est moins cher que les Hard-Discounter ?

Il le dit par la : http://www.lsa.fr/les-hypermarches-moins-chers-que-le-hard-discount-selon-leclerc,90021
Il y a quelques années j'avais un super projet mêlant un peu de web, beaucoup de GD, et dans pour l'introduction de la présentation de se projet, j'avais réalisé une petite enquête : j'ai (et j'ai fait) relever les prix de quelques produits premiers prix chez les acteurs de la grande distribution classique et chez les Hard-Discounters.
Cette liste de produit était composée entre autre de lait, jambon, pattes, boite de haricot vert, steak haché, essuie tout, papier toilette, produit vaisselle, gel douche (en gros tout les produits qui me sont indispensable pour vivre).
La conclusion n'a pas attendu : Effectivement faire ses courses en Hyper ou Super Marché peut revenir moins cher, mais en achetant uniquement du premier prix (et pas uniquement chez E.Leclerc).
Les produits cités précédemment en premiers prix chez Carrefour, Cora, E.Leclerc, Auchan, Rond-Point (groupe Coop), Intermaché, Match, Atac, Géant, Casino et même dans les Super U, et les Maxi Coop (peut être aussi chez Monoprix et Shopi, mais sans certitude ;) ) ont en effet un prix plus bas, que leurs équivalents chez les Hard-Discounter . (On est bien équipé dans le Haut-Rhin : ça laisse rêveur non ?)

Bon après, pour ne pas rester buté comme un âne, il faut en effet parler de la qualité : Faites le test vous même en comparant du jambon Lidl (Aldi ou Norma marchent aussi) et du jambon Marque Repère (les produit 1 de chez Carrefour ou Winny de chez Cora marchent aussi).
Vous verrez vous même : rien de comparable entre la tranche de jambon de Hard-Discounter, et les miettes de viande agglomérées colorées en rose (ça se rapproche effectivement plus du contenu d'une boite de thon en miette que de jambon) du "Jambon blanc" de la marque Winny (1ier prix de chez Cora, Match, Rond Point, Maxi Coop, ...).

Donc si on résume suite à ça : effectivement c'est moins cher, mais la qualité n'est pas proportionnellement moindre au prix. Le meilleur rapport qualité/prix reste quand même du coté des distributeur du bord Rhin ou je fait mes courses (Ouais c'est l'autre ;) ).

Pauvre membres du gouvernement qui doivent en même temps combattre les prix haut, et les démagogues qui arrivent a se mettre l'opinion publique de leur coté. :D

mardi 27 mai 2008

Votre zone de chalandise en 3 clics avec Google

NOUVEAU ! Plus d'infos et des vidéos sur http://www.creer-zone-de-chalandise.fr/


Etant donnée que tous les jours c'est le mot chalandise qui m'apporte le plus de visiteurs en provenance de Google, je tiens à les remercier par cet article qui vas en intéresser plus d'un d'entre vous ( ;) je le sais, pas besoin de nier, Google vous trahi).

Donc comment créer votre zone de chalandise en trois clics a l'aide Google. (en vérité c'est 7, mais 3 c'est plus vendeur)



Donc en espérant que vous ayez dans un tableur la liste de tous les codes postaux de vos clients (ou de votre échantillon) en colonne.
Ouvrez Google Document (1clic), importez votre fichier (2clic), sélectionnez votre colonne de code postal (3clic), cliquez sur "Insérer un gadget…" (4clic), puis "Cartes"(5clic), encore une fois "Cartes" (6clic) et enfin "Ajoutez à la feuille de calcul" (7clic). C'est fini.

Voila vous avez gagné une demi journée de libre avant vos examens.

(depuis la rédaction de cet article, il y a eu des modifications chez Google. La colonne à sélectionner n'est plus la colonne des codes postaux, mais celle du nom des villes. Vous pouvez voir que cela fonctionne en cliquant sur ce lien)

NOUVEAU ! Plus d'infos et des vidéos sur http://www.creer-zone-de-chalandise.fr/

mardi 19 février 2008

Lots virtuels dans les Magasins Hard Discout !

Alors qu'Alain Guinberteau signe un nouvel article appelé "Un prospectus historique pour Intermarché" à propos d'un revirement de stratégie promotionnelle chez les Mousquetaires avec la mise en place de lots virtuels, je suis tombé ce week-end sur des publicités d'autres nouveaux arrivants dans ce domaine, mais de beaucoup plus surprenants : les Hard-Discounters.

En effet, ce week-end je suis tombé par hasard sur des publicités de Leader-Price et même Lidl proposant respectivement : "1 Acheté = 1 Gratuit" sur une série de produits allant de pommes de terre à du gel douche en passant par des tartes flambées (le tout valable de 14/15/16 février)et pour Lidl "2 achetés = le 2ème à -50%" sur des gâteaux.

Étonné par cette découverte, je me suis rappelé la conclusion du livre La Saga du Commerce Français qui est en résumé "le secteur de la distribution est un secteur cyclique, ou un type de distribution se démarquant par des prix bas s'embourgeoise avant de se faire prendre sa place par un nouveau type de distribution se démarquant par des prix bas qui s'embourgeoise lui aussi à son tour, et ainsi de suite" (qu’on me pardonne si je me trompe, mais cela fait longtemps que j'ai lu ce livre, et je ne l'ai plus sous la main).

Mais je me demandais si cette tendance était nouvelle, où si étais-je tout simplement passé à côté depuis que ça existe chez les HD ?
À cette question Olivier Dauvers vole à mon secours en me disant que j'ai 8mois de retard et que la première opération de lot virtuelle en HD a eu lieu chez ED en Mai 2007.

Au faite un lot virtuel c'est une promotion virtuelle, qui ne se monétise qu'après votre passage en caisse. Elle est généralement du type 1produit acheté = 1 produit offert (et ses variantes : 2achetés = le 3ieme gratuit, 1acheté = le second à moitier prix).

Et au passage hier soir il y avait un énième complément d'enquête sur la Grande Distrib. Pour voir ou revoir l'émission cliquez ici ou attendez Dimanche soir sur France 5 (à 20h40).

lundi 26 novembre 2007

Les Champions vont disparaître.

Et que deviendra le maillot à poids ?Je voudrais rebondir sur un article qui date de quelques jours. Cet article est parue dans le journal Le Figaro et nous apprend (ou nous confirme pour ceux qui suivent un peu l'actu de la GD) que Carrefour vas passer tous les magasins à l'enseigne Champion, sous son enseigne Carrefour Market.

Mais je me pose donc une petite question : Que vont-ils faire dans les villes disposant de Champion et de Carrefour ?

Cette question me viens en regardant un peu autour de moi. J'habite (de façon provisoire) comme certains le savent à Alençon, pour y faire une Licence Pro GRC et E-commerce .
Et dans cette ville, il n'y a pas moins de 3 Champion et 1 Carrefour (et 1 8àHuit, et des Proxy pour 1 Mutant 1 Leclerc et pas plus de 3 MaxiDiscount). Donc, ma Question est peuvent-il faire une ville toute Carrefourisé ? La CDEC (Commission Départementale d'Equipement Commercial) même si elle n'est pas saisie, ne peut pas y mettre un holà ? (en même temps qu'a-t-elle a dire sur une opération d'enseigne ?).

Donc, si vous avez des réponses ... Commentez ce post.
En parallèle, je pose la question directement à Olivier Dauvers en tant qu'éminent expert de la grande distribution.


PS : Pour ceux qui s'intéressent à la GD : La saga du commerce français , c'est LE livre à avoir.